Amoureux

Amoureux

Il avait les yeux gorgés de sommeil

Et ses paupières, comme des fruits bleus,

Battaient contre le soleil.

 

– Sans retour

Il y avait comme un voile de brume

Qui se dressait entre les jours,

Le soleil devenant lune.

 

– Aveuglée

Elle avait fermé sa bouche de soie

Et ses lèvres dénudées ne bougeaient

Plus : libellule épinglée.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s